Votre patrimoine est un projet d'avenir
21/03/2016
L'actualité de la semaine en Europe
L'horizon se dégage
Analyse économique

Des signaux répétés d’une modeste accélération de l’activité dans les pays industrialisés et un retour de l’appétit pour le risque des marchés dégagent l’horizon de court terme des nuages sombres qui s’étaient accumulés depuis l’été. Par ailleurs, en dépit des interrogations logistiques et légales, l’adoption d’une position commune européenne et son acceptation par la Turquie tempère l’incertitude liée à la crise des réfugiés. Les données d’activité, en décalage croissant avec les données d’enquête, se prêtent à l’hypothèse d’une accélération de la croissance au premier trimestre. Dans la zone euro, le fort rebond de la production industrielle en janvier permet d’anticiper un taux de croissance sur le premier trimestre en accélération, une fois prises en compte les performances plus modestes anticipées en février et mars par des carnets de commandes et des enquêtes plus contrastées. Cette reprise du cycle manufacturier en janvier trouve confirmation dans les trois autres grandes économies avancées et témoigne d’un processus de déstockage arrivé à son terme, après la reconstitution involontaire des stocks au cours de l’été. Si la demande reste aussi dynamique qu’au T4, la production pourra suivre sans être encombrée par des stocks trop importants. Le rebond de la production dans la construction a aussi été important en janvier et, bien que plus marqué dans les pays du centre, il concerne enfin également les pays périphériques.

Entretemps, la publication des données sur l’emploi et les salaires au T4 2015 conforte notre prévision d’accélération de la croissance tirée par la consommation privée. L’activisme de la BCE sur le front des achats de titres souverains et corporate a provoqué une forte compression des primes de risque. A l’heure où nous écrivons l’indice iTraxx a reculé de 12 pb depuis l’annonce de jeudi dernier et l’indiceCrossover (sub investment grade) a connu une baisse plus importante de 47 pb. Le  rendement à 10 ans du souverain a continué de baisser et les primes de risque des périphériques se sont comprimées. Toutes les places boursières européennes ont enregistré des hausses au cours de la semaine allant de 2% à 4%, mais pas suffisamment pour compenser leur recul depuis le début de l’année. En revanche, l’euro/dollar a subi une nouvelle appréciation (1,5%) cette semaine, après le signal d’une fonction de réaction de la BCE moins sensible à l’évolution du taux de change. La publication des enquêtes auprès des directeurs d’achats de la zone euro, conduite dans la deuxième partie du mois de mars, nous renseignera sur l’impact de cette amélioration des conditions financières sur la confiance des agents.

Hebdomadaire – N°16/081 – 21 mars 2016

Études Économiques Groupe – Crédit Agricole S.A. 12, place des États-Unis – 92127 Montrouge Cedex Directeur de la publication : Isabelle JOB-BAZILLE Rédacteur en chef : Armelle SARDA

Archives

Les dernières Actualités

05/11/2019
Consentir un prêt à ses enfants
FISCALITÉ, SUCCESSION TRANSMISSION
05/11/2019
Protéger l’avenir de son partenaire de Pacs
SUCCESSION TRANSMISISON
02/10/2019
Réaliser un investissement en zone locative tendue
PLACEMENTS, IMMOBILIER, INVESTISSEMENTS
02/10/2019
Derniers mois pour faire baisser votre impôt 2020
FISCALITÉ
02/10/2019
Assurance vie et régime communautaire font parfois mauvais ménage
SUCCESSION TRANSMISISON