Votre patrimoine est un projet d'avenir
15/03/2016
Edition du 15 Mars 2016
BCE : et croyez-moi, ce sera suffisant !
La BCE a annoncé six nouvelles mesures de politique monétaire

La BCE a annoncé qu’elle augmentait le montant du QE de 20 Mds EUR par mois et qu’elle ajoutait   certaines obligations d’entreprises à la liste des actifs éligibles. Elle a également abaissé ses trois taux directeurs (de 5 pdb à 0% pour le taux de refinancement, de 10 pdb à -0,40% pour le taux de dépôt  et de 5 pdb à 0,25% pour le taux de prêt marginal). La principale mesure, selon nous, est la mise en place d’une nouvelle série de TLTROs  assorties de conditions favorables à partir du mois de juin.

La BCE semble avoir réorienté le cœur de sa politique d’une politique de dévaluation du cours de change et d’assouplissement quantitatif vers un assouplissement sur le crédit – le crédit bancaire avec les TLTROs et l’amélioration des conditions pour les entreprises avec le nouveau programme d’achat d’obligations d’entreprises (ou CSPP pour Corporate Sector Purchase Programme). Cette   décision, bien qu’elle soutienne relativement peu le sentiment de marché, pourrait s’avérer plus   efficace pour soutenir l’économie de la zone euro à moyen terme.

Nous continuons à penser qu’un tel assouplissement n’était pas justifié par la situation économique actuelle : les projections macroéconomiques de la BCE montrent une inquiétude croissante à propos des effets de second tour de la baisse des cours du pétrole sur l’inflation sous-jacente. Cette  accélération du QE pourrait nécessiter un nouvel assouplissement des modalités concernant les achats d’actifs. Nous manquons d’informations détaillées à propos du CSPP et espérons que la BCE abordera le marché des obligations d’entreprises avec prudence.

La réaction des marchés à ces annonces – et en particulier à l’intention affichée par la BCE de ne pas assouplir davantage sa politique monétaire à l’avenir – a été négative. Nous sommes convaincus que la BCE souhaite – et peut – assouplir davantage, mais nous partageons le point de vue de la BCE selon lequel la zone euro n’a pas besoin d’un assouplissement supplémentaire dans un avenir prévisible.

La BCE a annoncé six nouvelles mesures de politique monétaire :


·  Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement de l’Euro système est abaissé de 5 pdb, à 0,00%, à partir de l’opération devant être réglée le 16 mars 2016.
· Les achats mensuels au titre du programme d’achats d’actifs seront portés à 80 milliards d’euros à partir d’avril.

· Le taux d’intérêt de la facilité de prêt marginal est réduit de 5 pdb, à 0,25%, avec effet au 16 mars 2016.

· Le taux d’intérêt de la facilité de dépôt est abaissé de 10 pdb, à -0,40%, avec effet au 16 mars 2016.

· Des obligations bien notées (investment grade) libellées en euros émises par des sociétés  non bancaires établies dans la zone euro seront ajoutées à la liste des actifs éligibles aux achats réguliers. 

Une nouvelle série de quatre opérations de refinancement à plus long terme ciblées (TLTRO II), toutes d’une durée de quatre ans, sera lancée à compter de juin 2016. Les taux d’emprunt lors de ces opérations pourront être aussi bas que le taux d’intérêt de la facilité de dépôt. Ces mesures, qui vont au-delà de ce qu’attendaient les marchés (nous y compris), sont destinées à répondre aux inquiétudes réitérées de la BCE sur l’économie de la zone euro.

 Les prévisions de croissance ont été abaissées de 1,7% (chiffre de décembre) à 1,4% pour 2016 et de 1,9% à 1,7% pour 2017, tandis que les prévisions d’inflation ont été abaissées de 1,0% à 0,1% pour 2016 et de 1,6% à 1,3% pour 2017. Pire encore, la BCE a ramené ses prévisions d’inflation sous-jacente de 1,3% à 1,1% pour 2016 et de 1,6% à 1,3% pour 2017. Dernier point, la BCE prévoit une inflation de seulement 1,6% en 2018. Alors que la BCE s’était montrée trop optimiste ces dernières années, ses prévisions d’inflation sont désormais plus proches des nôtres. Le service de presse de la BCE a indiqué que ces projections n’intégraient que  partiellement l’effet des mesures annoncées ce mois-ci.

Crédit Agricole S.A. — Études Économiques Groupe 12 place des Etats-Unis – 92127 Montrouge Cedex Directeur de la Publication : Isabelle Job-Bazille - Rédacteur en chef : Armelle Sarda

 n°16/075 – 15 mars 2016 louis.harreau@ca-cib.com

Archives

Les dernières Actualités

05/11/2019
Consentir un prêt à ses enfants
FISCALITÉ, SUCCESSION TRANSMISSION
05/11/2019
Protéger l’avenir de son partenaire de Pacs
SUCCESSION TRANSMISISON
02/10/2019
Réaliser un investissement en zone locative tendue
PLACEMENTS, IMMOBILIER, INVESTISSEMENTS
02/10/2019
Derniers mois pour faire baisser votre impôt 2020
FISCALITÉ
02/10/2019
Assurance vie et régime communautaire font parfois mauvais ménage
SUCCESSION TRANSMISISON